Comment passer une écluse

Les écluses automatiques

Cliquez pour agrandir l'image

Le canal d'appel de l'écluse porté dans les vieilles éditions des guides et cartes est souvent faux. Heureusement, on trouve parfois des panneaux indicatifs aux pontons d'attente quand ceux ci existent.
Sur ce site  on trouve "L'avis à la batellerie numéro 1"
http://www.bassindelaseine.vnf.fr/avis-a-batellerie-no1-2015-a711.html
qui donne des indications normalement exactes sur les heures d'ouverture des écluses et leur canal d'appel.


Il sera profitable avant un départ de consulter les avis à la batellerie sur www.vnf.fr , le mieux étant de s'abonner sur le même site aux dits avis. Ces avis indiquent les indisponibilités temporaires d'écluses.
Cliquez pour agrandir l'image



Si onn'a pas pu contacter par VHF et si on est seul, il faut bien se positionner perpendiculaire en face des portes de l'écluse, sans trop les approcher, de manière que sur son écran télé (ou à vue) l'éclusier (ou éclusière) comprenne bien qu'on souhaite être éclusé.

Dans le meilleur des cas, le feu est vert à l'approche de l'écluse ou il est rouge et vert.


Cliquez pour agrandir l'imageIl faut respecter l'obligation de ne pas dépasser le panneau B5 si on ne veut pas ou si on ne peut pas accéder à l'écluse immédiatement.
Cliquez pour agrandir l'image



Après attente ou non, le feu passe au vert, on entre dans l'écluse après les bateaux de commerce.
Au moment de pénétrer, on vérifie que le feu n'est pas repassé au rouge (si les autres bateaux ont rempli l'écluse, ou bien si la sécurité du bateau est menacée)
Cliquez pour agrandir l'image




Il faudra peut être manoeuvrer un peu pour se trouver une petite place.
Cliquez pour agrandir l'image





On regarde bien les panneaux existant à l'entour et on suit les éventuelles directives des éclusiers.
Cliquez pour agrandir l'image


Il n'y a plus qu'à attendre que ça se passe et que l'écluse se vide ou se remplisse, en restant vigilant et  tout le temps amarré.

Il est interdit de se maintenir au moteur, mais celui ci reste en marche, débrayé, au cas où il y aurait un problème quelconque.

Quand le feu est vert à la sortie de l'écluse, on y va, après avoir laissé sortir les bateaux de commerce, sauf s'ils ont fait signe de sortir avant eux.

Si on a une VHF et qu'on connait le bon canal d'appel on peut dire par exemple

Cliquez pour agrandir l'imageEcluse de......"BONJOUR"
Ici .........plaisancier montant (ou avalant  selon le cas)
A vous

Bonjour.....
A vous

Pouvez vous m'indiquer le temps d'attente pour l'écluse?
A vous.

Je fais passer un avalant et l'écluse sera pour vous dans 20 minutes.
A vous.

Reçu, merci.

L'éclusier est toujours sympa et poli. Il est indispensable de lui dire bonjour, d'accuser réception de ce qu'il dit, de remercier.
Sinon, on peut passer pour le dernier des derniers.

L'amarrage

Cliquez pour agrandir l'image

S'amarrer aux échelles est normalement prohibé.

Mais quand, quand on est montant et que la hauteur du bajoyer est importante, il n'y a guère d'autres moyens.

Cliquez pour agrandir l'image


Généralement, des croix existent dans les parois du bajoyer. Il convient de les utiliser.



S'amarrer au bollard n'est possible dans de bonnes conditions de sécurité que si la dénivellation est faible.
Cliquez pour agrandir l'image


Dans les écluses des canaux Saint-Denis et Saint-Martin,  il existe des bollards flottants montant ou descendant avec l'eau.
C'est bien, sauf quand ils sont coincés dans leur logement, ce dont on s'aperçoit trop tard
Cliquez pour agrandir l'image


Les batelliers sont sympa, on peut envisager un amarrage à couple. Il est convenable de demander sur le canal 10 au conducteur s'il est d'accord.

Cas particuliers

Cliquez pour agrandir l'image


Dans de nombreux canaux, les écluses ne sont pas automatiques et les portes sont fermées par l'éclusier qui tourne une manivelle. Il est convenable d'envoyer un équipier l'aider, au minimum à l'entrée si on est avalant ou à la sortie si on est montant. En efet, la taille du bateau ne permet pas toujours de le quitter ou de le regagner facilement.
Cliquez pour agrandir l'image


Certaines écluses sont automatiques mais sans éclusier et le sassement est déclenché par l'équipage. Avant l'écluse un radar détecte l'arrivée du bateau et déclenche l'ouverture des portes. Si plusieurs bateaux se présentent ensemble, ils doivent être bien espacés pour que le radar enregistre chaque bateau.
Dans l'écluse, il suffit de faire coulisser vers le haut une tringle bleue qui retombera toute seule et déclenchera la fermeture des portes, l'éclusage puis l'ouverture des portes. En cas de problème, il faut actionner la tringle rouge et attendre l'arrivée en voiture d'un éclusier.

Les écluses à bajoyer inclinés

Cliquez pour agrandir l'image




Sur l'Yonne, entre autres, certaines écluses ont un bajoyer incliné.
La plus grande prudence s'impose, il faut tenir le bateau écarté du bajoyer, surtout dans les écluses comme celle de Cannes-Ecluses, très dégradée, où le bateau risque de s'accrocher.

Cliquez pour agrandir l'image




Le résultat peut être celui- là. C'est pas grave, mais il faut réparer.
Cliquez pour agrandir l'image





Cliquez pour agrandir l'image






Heureusement, certaines écluses à bajoyer incliné, rares, ont un ponton mobile qui permettra un éclusage sans problème si le ponton fonctionne.


Créez votre premier site webDernière mise à jour : samedi 26 mai 2018